ml.haerentanimo.net
Nouvelles recettes

La grande annonce de Beyoncé à la télévision nationale est qu'elle est désormais végétalienne

La grande annonce de Beyoncé à la télévision nationale est qu'elle est désormais végétalienne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Vous ne devinerez jamais quelle est la grande annonce… ou peut-être

De nombreux fans étaient moins qu'excités d'apprendre la nouvelle.

Cette fin de semaine, Bonjour Amérique a taquiné le public avec la promesse d'une annonce exclusive.

Selon les mots de la bande-annonce flashy, "Beyoncé a quelque chose d'incroyable qu'elle veut que vous sachiez." Mme Knowles-Carter elle-même confirme ensuite que "c'est quelque chose que je dois partager avec tout le monde".

Les fans ont consciencieusement réglé leur réveil pour l'annonce de 7 heures du matin, anticipant que Beyoncé pourrait annoncer un nouvel album, une tournée ou même une nouvelle grossesse.

Mais hélas, même les fans les plus dévoués de l'artiste étaient considérablement moins que ravis d'apprendre que l'annonce soigneusement médiatisée concernait ses habitudes alimentaires. Plus précisément, Beyoncé est désormais végétalienne et elle a un régime spécial.

Si cela vous semble familier, c'est parce que Beyoncé a été le visage du programme 22 Days Nutrition de Marco Borges, entraîneur de célébrités et psychologue de l'exercice, le service de livraison de repas et le régime alimentaire qui vise à convertir les participants à un régime entièrement végétalien en trois semaines.

Borges, qui était certainement intelligent pour chercher de la publicité auprès de Beyoncé et Jay-Z, a également demandé à ses clients les plus célèbres de l'aider à choisir le bon emballage pour les repas de livraison, et a suivi leur suggestion de faire figurer le mot « délicieux » sur l'étiquette.

Il n'est donc pas vraiment surprenant que Beyoncé se soit tournée vers le véganisme, et cela ne constitue certainement pas une annonce « extraordinaire ». Nous espérons juste que la prochaine fois que Beyoncé nous réveillera pour entendre une grande nouvelle, il s'agira d'un clip, pas de ses légumes préférés.


Beyoncé Knowles

Beyoncé (née Beyoncé Giselle Knowles le 04.09.1981) est une chanteuse/compositrice américaine et lauréate d'un Grammy Award qui s'est fait connaître en tant que membre de Destiny's Child, avant d'établir une solide carrière solo.

Valeur nette : Selon Celebrity Net Worth en 2014, Beyoncé a une valeur nette de 450 millions USD.

Enfance: Beyoncé est née à Houston, au Texas, de Tina et Matthew Knowles, respectivement recordman et costumier et coiffeur. Sa sœur cadette, Solange, est devenue auteure-compositrice-interprète et actrice. Beyoncé a étudié à l'école primaire St Mary's de Fredericksburg, au Texas, et y a remporté un concours de talents à l'âge de sept ans pour une interprétation de "Imagine" de John Lennon. En 1990, Beyoncé a déménagé à l'école de musique de Houston, Parker Elementary, avant de poursuivre ses études à la High School for the Performing and Visual Arts.

Carrière: Beyoncé avait huit ans lorsqu'elle a auditionné pour le groupe de filles Gyrl's Time avec sa cousine, Kelly Rowland, et a rencontré LaTavia Robertson lors de cette audition. Le groupe a participé à une émission télévisée de talents, mais n'a pas gagné. Le père de Beyoncé a quitté son emploi de jour pour travailler comme manager pour Gyrl's Time, mais cela a entraîné une pression financière sur la famille qui a poussé les parents de Beyoncé à se séparer. En 1993, LeToya Luckett a rejoint le groupe et ils ont été repris par Elektra Records, mais ils ont été abandonnés avant la sortie de tout matériel. La même année, ils ont changé leur nom pour Destiny's Child.

En 1997, Destiny's Child a été signé chez Columbia Records et a sorti "Killing Time" pour la bande originale de "Men In Black". Destiny's Child a sorti son premier album studio éponyme le 17 février 1998 avec de bonnes critiques mais de mauvaises performances dans les charts. L'année suivante, le 27 juillet, le groupe a sorti "The Writing's on the Wall", qui a reçu des critiques similaires, et a atteint la deuxième place sur la liste des 200 du Billboard. Le 1er mai 2001, Destiny's Child sort son troisième album studio, 'Survivor', avec des critiques tout aussi favorables et arrive en tête de la liste des 200 du Billboard. La même année, ils sortent l'album de Noël '8 Days of Christmas', qui n'a reçu que des critiques modérées mais s'est plutôt bien classé dans les charts. Un remix de leur travail précédent est sorti le 12 mai 2002, intitulé "This Is the Remix" avec de bonnes critiques et un succès raisonnable dans les charts.

Beyoncé a fait sa première apparition musicale en dehors de Destiny's Child avec une apparition aux côtés de Jay-Z, dans ''03 Bonnie & Clyde' du 10 octobre 2002. Le 18 mai 2003, Beyoncé a enrôlé Jay-Z pour son propre premier album studio, 'Crazy in Love' qui a dépassé le palmarès des 100 plus chauds du Billboard. Le single figurait également en tant que premier morceau de 'Dangerously in Love' - le premier album studio de Beyoncé. L'album a reçu des critiques modérées et a dominé la liste des 200 du Billboard. Le 26 avril 2004, elle a sorti un album live intitulé 'Live at Wembley' aux ventes décentes. Le quatrième album studio de Destiny's Child, 'Destiny Fulfilled' est sorti le 10 novembre 2004 avec des critiques mitigées, mais un fort succès dans les charts. "Destiny Fulfilled" était considéré comme le dernier album de Destiny's Child, mais ils ont sorti l'album de compilation "#1's" et l'album live "Destiny's Child: Live in Atlanta" en 2005.

Le 4 septembre 2006, Beyoncé a sorti son deuxième album solo, 'B'Day', avec de bonnes critiques et en tête des charts Billboard 200. Elle a ensuite sorti son premier EP, 'Irreemplazable', le 28 août 2007, bien qu'il n'ait pas eu de succès dans les charts. Le 15 novembre 2008, son troisième album studio, 'I Am. Sasha Fierce 'a été libéré pour modérer la réponse critique mais il est toujours en tête de la liste Billboard 200. Après plusieurs remix et albums live, Beyoncé a sorti son quatrième album studio, '4', le 24 juin 2011. L'album a reçu de bonnes critiques et une fois de plus en tête des charts Billboard. Le cinquième album studio éponyme de Beyoncé est sorti le 13 décembre 2013 sans aucune annonce ni promotion, mais il a tout de même fait ses débuts au sommet des 200 de Billboard et a reçu des critiques élogieuses. Avec ce succès en tête des charts, Beyoncé est devenue la première artiste féminine à avoir cinq albums consécutifs en tête des charts.

Beyoncé a sorti son sixième album studio Lemonade le 23 avril 2016, cet album est son deuxième album visuel et présente plusieurs genres, dont le R&B, la pop, le hip hop, le blues, le rock et la soul pour n'en nommer que quelques-uns. Une multitude de noms différents, dont James Blake, Kendrick Lamar, The Weeknd et Jack White, apparaissent sur des morceaux particuliers. Le single principal est intitulé Formation et il a été écrit par Beyonce, Rae Sremmurd, Mike Will Made It, Jordan Frost et Asheton Hogan. Le 6 février 2016, la chanteuse s'est lancée dans le Formation World Tour pour promouvoir l'album. Lemonade a vendu 485 000 exemplaires au cours de sa première semaine et a fait ses débuts au numéro un du Billboard 200 américain et du palmarès des albums britanniques.

Vie privée: Après leur apparition ensemble en 2002, Beyoncé et Jay-Z auraient été en couple, bien qu'aucune conformation n'ait été donnée. Le 4 avril 2008, Beyoncé et Jay-Z se sont mariés sans aucune publicité. Le 7 janvier 2012, Beyoncé a donné naissance à leur fille, Blue Ivy Carter, suite à une tragique fausse couche en 2010.


Poivrons farcis au quinoa du sud-ouest et aux patates douces en spirale

Si vous êtes abonné à notre newsletter ou si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous connaissez peut-être déjà la grande nouvelle.

Si vous ne le faites pas, aujourd'hui est le jour où je partage officiellement l'actualité sur le blog ! Et quelle meilleure façon de célébrer l'annonce qu'avec ces magnifiques poivrons farcis de style sud-ouest avec quinoa et patate douce en spirale ?

Avant de passer à la grande annonce, permettez-moi de vous dire que l'un des premiers repas que j'ai appris à préparer lorsque j'ai obtenu mon diplôme universitaire et que j'ai emménagé dans mon propre appartement (une chambre à Hoboken) était des poivrons farcis.

Ils sont excellents parce que vous pouvez en préparer une grande quantité et les avoir à portée de main pour tant de repas, pendant tant de jours. Ils se conservent très bien – et se congèlent bien aussi ! Ils sont conviviaux à préparer les repas et vos amis seront certainement jaloux de votre déjeuner.

Les poivrons farcis sont si satisfaisants, contiennent tellement de légumes et ont une telle variété de textures que vous ne vous ennuierez jamais de les manger ! Vous pouvez changer les saveurs, les ingrédients, les garnitures (vous pouvez omettre le fromage si vous surveillez votre consommation de produits laitiers ou si vous êtes végétalien.)

Je suis vraiment un fan des poivrons farcis et je pense qu'ils ne se démoderont jamais, tant que j'ai quelque chose à dire à ce sujet.

Pour ces poivrons, j'ai décidé d'aller avec ma recette habituelle (un poivron farci de style sud-ouest) et d'ajouter des nouilles de patates douces pour un coup de pouce sain en glucides et une texture supplémentaire.

OMG. Je les ai mangés pendant trois nuits. TROIS!

Chaque portion correspond à 1 poivron complet (donc deux moitiés.) Ces types de recettes sont difficiles, car selon la taille du poivron que vous obtenez, les portions peuvent varier. Suivez le courant - ces poivrons sont très copieux, donc si vous achetez un très gros poivron, une portion peut n'être qu'un demi-poivron.

Passons maintenant à la grande annonce :

Je me pince toujours pendant que je tape ceci. Jamais, dans un million d'années, je ne penserais que je serais à la télévision nationale en direct, faisant la promotion d'un produit que j'ai créé et de livres de cuisine que j'ai écrits. Jamais!

Mais je le suis, et j'ai travaillé si dur pour arriver ici, et vous m'avez tous aidé à arriver ici, alors je me sens simplement reconnaissant et béni. Mes nerfs n'ont pas encore démarré, mais je suis sûr qu'ils le feront !

Et je vais certainement revoir Joy. L'AS tu vu? Un film tellement inspirant, je le recommande vivement! Et peut-être qu'un jour, il y aura un film nommé Ali. ??

    sera à son prix le plus bas JAMAIS sur HSN. Ce ne sera plus jamais ce prix, donc si vous vouliez acheter un Inspiralizer ou si vous voulez faire le plein de cadeaux, c'est le moment !
  • L'Inspiralizer sera exclusivement en 3 couleurs : rouge, vert et blanc ! Ces couleurs ne seront pas vendues sur notre site Web ou sur Amazon, la diffusion sur HSN sera donc la seule fois où vous pourrez les obtenir !
  • Si vous n'avez pas accès à un téléviseur ou si vous ne serez pas chez vous lorsque l'émission sera diffusée, vous pouvez diffuser les segments en direct ici : http://www.hsn.com/watch/live

Maintenant, pour la partie la plus importante, les dates/heures de diffusion (toutes en EST) :

Et c'est tout ce que vous devez vraiment savoir ! Merci pour le soutien – et assurez-vous de vous connecter et de le dire à vos amis !

Plus à venir, alors assurez-vous de rester abonné à notre newsletter. Des choses plus excitantes à venir & #8230

Maintenant, vous pouvez regarder une vidéo de cuisine de cette recette :

Informations nutritionnelles et recette

Points intelligents Weight Watchers* : 5 points

*Ces points ont été calculés à l'aide du calculateur officiel de SmartPoints de Weight Watchers. Nous ne sommes en aucun cas affiliés à Weight Watchers, nous fournissons ces informations en fonction de la demande générale.


2. Nathalie Portman

Natalie Portman est une actrice et cinéaste avec de nombreux crédits d'acteur. Elle a commencé à jouer comme un enfant, apparaissant dans le film de 1994, Léon : le professionnel.

Bien qu'elle ait remporté un Oscar de la meilleure actrice pour sa performance dans Black Swan, son rôle le plus mémorable a été celui de Padmé Amidala dans Star Wars.

Depuis l'âge de 9 ans, elle avait décidé de ne pas manger de viande ni de produits d'origine animale, estimant qu'elle se sentait proche des animaux et pouvait s'identifier à eux d'une manière ou d'une autre.


Le problème avec les étiquettes

Yovana Mendoza Ayres, la vlogueuse anciennement connue sous le nom de Rawvana, était une star du vaste monde végétalien de YouTube – jusqu'à ce qu'elle soit surprise en train de manger du poisson dans une autre vidéo de YouTuber plus tôt cette année.

Le contrecoup a été rapide. "Fishgate", comme la controverse qui a suivi a été surnommée, a déclenché un déluge de commentaires indignés et de vidéos réprimandant l'influenceuse de 30 ans pour avoir induit ses abonnés en erreur.

Certains fans mécontents ont inondé ses pages de médias sociaux d'émojis et de GIF de poisson moqueurs. D'autres ont proféré des menaces de mort, menaces que Mme Ayres continue de recevoir.

« Tout comme la façon dont la communauté végétalienne m'a accueillie, lorsque cela est sorti, je suis devenue leur ennemie », a-t-elle déclaré.

Dans une vidéo d'excuses intitulée "C'EST CE QUI SE PASSE", Mme Ayres a déclaré qu'elle avait commencé à manger de la viande après avoir connu divers problèmes de santé, notamment un trouble gastro-intestinal et la perte de ses règles, survenue après un nettoyage à l'eau de 25 jours pendant qu'elle ne consommait que de l'eau. Dans une interview, elle a ajouté qu'elle avait prévu d'informer ses abonnés de l'abandon de son régime végétalien cru, mais "ne voulait pas que les opinions des autres affectent ma transition".

Dans les mois qui ont suivi ses excuses publiques, une demi-douzaine d'influenceurs populaires ont bouleversé l'Internet végétalien en renonçant au véganisme après avoir affirmé avoir connu des complications de santé causées par leur régime alimentaire. Mme Ayres, qui porte maintenant son prénom en ligne, a déclaré que, comme elle et d'autres vloggers ont laissé le véganisme derrière elles, elle a remarqué plus de discussions sur ce que signifie être végétalien par opposition à un régime à base de plantes.

"Beaucoup d'entre nous ont utilisé le mot" végétalien "parce que c'était un moyen de communiquer que nous ne mangions que des plantes", a-t-elle déclaré. "Peut-être qu'après nous avoir vus, les gens apprennent à ne pas mettre d'étiquettes sur eux-mêmes ou sur leur régime alimentaire", a-t-elle ajouté.


De tous les sosies de Katy Perry, Francesca Brown est probablement la meilleure. Elle a même l'expression faciale mièvre de la pop star.

James Martin ne pourrait pas ressembler davantage à Colin Farrell s'ils étaient de vrais jumeaux identiques. Sérieusement, sauriez-vous la différence?


La vérité cynique derrière le corps de quarantaine de Will Smith révèle

Alors que la conscience du public sur l'image corporelle et les dangers de la culture de l'alimentation a évolué au cours de la dernière décennie, même de manière marginale, les célébrités choisissant de divulguer leurs parcours personnels de perte de poids ont subi une réévaluation critique.

La dernière entrée dans la tendance des célébrités gratuites cette semaine n'est autre que Will Smith. Mardi, l'acteur de 52 ans a annoncé sur Instagram qu'il s'associerait à YouTube, où il a récemment lancé une chaîne de vlog, pour une nouvelle série consacrée à remettre sa «santé et son bien-être sur les rails», comme pour se débarrasser du poids qu'il a pris en mangeant des «muffins de minuit» au cours de la pandémie. Dans le Boomerang, il ne porte rien d'autre qu'un caleçon et prend une pose exagérée. Ce message est venu après une photo qu'il a téléchargée la veille dans laquelle la star de cinéma montre également son ventre légèrement tombant avec la légende: "Je vais être vrai avec vous - je suis dans la pire forme de ma vie."

Malgré les nuances d'autodérision et anti-graisse de cette légende, le corps initial de Smith révèle avoir reçu des éloges de la part des célébrités et des fans dans la section des commentaires pour avoir "embrassé" son corps - appelé "corps de papa" - et semblant se rapporter aux personnes qui se sentent également gênés de prendre des kilos en trop pendant la quarantaine. Indépendamment du fait que la «pire» version du corps de Smith est encore relativement petite et de taille apparemment droite, la couverture de cette séance de photos dans les médias grand public était principalement positive et ne tenait pas compte des implications de ce type de message pour les gens. avec des corps plus gros que celui de Smith.

Cependant, le coup de fouet soudain de ce moment apparemment «réel» et «rafraîchissant» à l'annonce d'une transformation corporelle parrainée par l'entreprise 24 heures plus tard a semblé mettre en perspective toute la cascade des médias sociaux pour les spectateurs en ligne – et révéler un côté plus sombre de cela. forme particulière de sur-partage des célébrités.

"Will Smith n'embrasse pas son corps", a déclaré la militante Dana White. "Il voit son type de corps assez commun comme" la pire forme "de sa vie et déclare publiquement, en tant que l'une des célébrités les plus en vue au monde, que son corps a besoin d'être réparé car il n'a pas d'abdos visibles car des millions de personnes sont mortes autour de nous . "

« Difficile de penser que l'intention initiale de Will Smith était de répandre la positivité corporelle et non qu'il ait pris du poids volontairement afin qu'il puisse être parrainé par YouTube pour le perdre », a déclaré un autre utilisateur.

Smith n'est pas la première célébrité à faire de la publicité et à profiter de la perte de poids. D'Oprah à Valerie Bertinelli en passant par DJ Khaled, des célébrités, principalement des femmes, se sont associées à des programmes de perte de poids comme Weight Watchers et Jenny Craig et ont adopté leurs transformations dans leurs récits publics. À l'ère des médias sociaux, la plupart des réactions négatives à ce phénomène ont été dirigées contre des personnalités comme le clan Kardashian/Jenner et leur coterie de mannequins et d'influenceurs qui font la promotion des thés de désintoxication rapides et des baskets à la taille comme moyens d'atteindre leur impossible. des corps toniques que le grand public attribue principalement à la chirurgie plastique et à Photoshop. Mais même des célébrités prétendant adopter une approche plus holistique et non superficielle de la perte de poids, visant à « se sentir mieux », « être en bonne santé » ou « se mettre en forme » comme Megan Thee Stallion, Lizzo, Beyoncé et maintenant Smith, invitent un question compliquée mais urgente : qu'est-ce que les gens sont censés gagner de tout cela ?

Discuter du corps des autres et de ce qu'ils choisissent de faire avec eux est un équilibre difficile entre le respect de l'agence et des limites personnelles des gens, et la prise en compte des ramifications de la façon dont ils choisissent de projeter ces décisions sur le reste du monde. C'est pourquoi les magnats de la beauté susmentionnés comme les Kardashian peuvent défendre leur adhésion - et, par conséquent, leur approbation - à la culture diététique et aux méthodes néfastes pour atteindre la beauté en tant que choix personnel et droit de l'homme, auquel leurs fans et les médias sont d'accord sans autre critique. une analyse.

De plus, la curiosité générale concernant les voyages publics de perte de poids des célébrités se concentre souvent sur pourquoi ou comment elles l'ont fait, plongeant dans les eaux troubles de la santé mentale, des insécurités et des détails salaces et prêts à l'emploi, par opposition à la raison pour laquelle elles se sentent obligées de partager cela. processus avec le monde en premier lieu. Cette dernière enquête met en perspective l'aspect branding de la célébrité. Considérant à quel point la plupart des célébrités sont curatrices des détails de leur vie et de la prévoyance qui consiste à révéler quelque chose d'aussi personnel que la santé corporelle, il est juste de se demander comment ces révélations nous sont transmises et leur motivation à les partager.

J'admets que lorsque la rappeuse Megan Thee Stallion a commencé à publier des vidéos de son Hottie Bootcamp avec des images avant et après de sa perte de poids et de son régime alimentaire sur Instagram en janvier, j'étais confus quant à la raison pour laquelle elle ressentait le besoin d'apporter ses millions de jeunes fans adorateurs avec elle et si ce choix était responsable, compte tenu de la quantité de messages nocifs que les femmes et les filles (et les garçons et les hommes) reçoivent déjà à propos de leur corps sur cette application particulière. Je ne suis toujours pas sûr à 100% de la réponse. Cependant, lorsqu'elle a précisé dans sa vidéo d'introduction qu'elle s'embarquait dans un « parcours de santé » et non « un parcours de perte de poids », il était difficile d'accepter cette affirmation cliché sur son visage. Que Megan veuille ou non se sentir mieux à l'intérieur en plus de l'extérieur, comme de nombreuses personnes qui perdent du poids l'exprimeront, cela n'a pas d'importance. Après tout, ce n'est pas comme si elle utilisait le support visuel pour afficher ses courbes de tension artérielle ou signaler sa glycémie. Le principal et le seul point à retenir de son parcours de santé, comme le montrent les photos, était qu'elle devenait plus petite.

Dans le cas de Smith, l'incitation monétaire évidente à perdre du poids grâce à son partenariat avec YouTube est une bonne raison d'être déçu. Mais l'utilisation prudente du langage pour préfacer son parcours de remise en forme, comme celui de Megan, est peut-être un indicateur plus déprimant de l'avenir des mouvements d'acceptation des graisses et de positivité corporelle que son choix d'accepter de l'argent pour s'entraîner (ce qu'il doit inévitablement faire comme une étoile d'action A-list). La proclamation selon laquelle l'acteur "aime [s] [son] corps" malgré le désir de le changer - couplée à une photo sur laquelle il l'affiche fièrement comme s'il y était vraiment à l'aise - illustre à quel point il est facile de coopter radicalement langage et comportement à une époque où ce genre d'information est accessible à tous.


Acteurs et actrices

Ellen Pompeo

Le docteur de la télévision sur Grey's Anatomy Ellen Pompeo s'est inspiré du livre du Dr Funk, Breasts: The Owner's Manual, pour devenir végétalien. Elle a fait la transition de sa famille - un fils, deux filles et son mari Chris Avery vers un régime à base de plantes au début de 2018. Ellen a parlé du nouveau mode de vie végétalien de sa famille sur sa page Instagram :

je n'aurais pas dit mieux !

Benedict Cumberbatch

Le talentueux acteur britannique Benedict Cumberbatch est officiellement végétalien. Il l'a mentionné lors de la promotion d'Avengers: Infinity War. L'un des plus beaux végétaliens de PETA en 2018 a déclaré que la nourriture végétalienne était suffisante pour le maintenir en forme digne d'un film d'action. Benedict n'a pas besoin de blancs d'œufs ou de nourriture « brute » comme celle-ci.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas une surprise pour les fans de Benedict, il a toujours été célèbre pour sa compassion envers les animaux. Il a honoré la couverture de British GQ dans un costume en « future laine » et des bottes végétaliennes de Brave GentleMan. Il adhère à la philosophie bouddhiste et exprime une affinité pour la pleine conscience et la méditation.

Le cocktail préféré de Benedict est l'Aperol Spritz. Consultez ma meilleure liste de cocktails glacés pour préparer n'importe quelle boisson avec de la glace ou un smoothie parfait pour votre régime végétalien.

Zac Efron

L'idole de 30 ans est passée au véganisme ces dernières années. Zac a essayé de trouver un moyen de dormir plus et de s'entraîner efficacement et est passé à un régime sans produits laitiers et sans viande pour se sentir plein d'énergie. Il veille à ce que son alimentation à base de plantes rende sa forme corporelle parfaite.

Les glucides complexes et le régime végétalien riche en fibres augmentent l'énergie naturelle du corps pour un entraînement constant. Un autre exemple qu'un régime à base de plantes peut créer le meilleur corps que vous ayez jamais vu !

James Cromwell

L'acteur est devenu végétalien après avoir tourné Babe il y a 22 ans. Maintenant, il est également un végétalien au franc-parler impliqué dans la campagne de PETA pour sauver les porcs des programmes scolaires 4-H.

Récemment, James a plaidé pour que les chevaux de course soutiennent des fonds de retraite qui permettent aux chevaux de ne pas être vendus pour l'abattage mais d'être retirés dans des sanctuaires.

Mayim Bialik

Mayim Bialik est d'abord célèbre pour son rôle dans la sitcom The Big Bang Theory, mais jouer ce rôle n'est qu'un de ses talents. Elle a obtenu un doctorat en neurosciences en 2007 et a 2 fils. Elle est porte-parole du réseau national Holistic Moms Network. Mayim est également auteur de livres sur la parentalité et le véganisme Beyond the Sling et Mayim's Vegan Table.

Elle a pris la décision finale de devenir végétarienne à 19 ans après avoir lu Manger des animaux de Jonathan Safran Foer et partage toujours ses connaissances avec ses abonnés.

Jessica Chastain

L'actrice est célèbre pour ses rôles dans The Debt, The Help, Take Shelter et The Tree of Life. Elle a suivi un régime à base de plantes pendant 12 ans. Ses parents sont également végétaliens. Après avoir souffert de faibles niveaux d'énergie, l'actrice a changé son alimentation. Maintenant, Jessica s'assure que le véganisme lui a donné une peau plus claire et plus d'énergie.

Chastain est également un amoureux des animaux et a adopté un chien de sauvetage.

Natalie Portman

Natalie Portman ne mange plus de viande depuis l'âge de 9 ans. L'actrice a déclaré qu'elle se sentait proche des animaux et a ensuite commencé à en apprendre davantage sur l'industrie alimentaire. En conséquence, elle a décidé que si la nourriture provient d'animaux ou leur fait du mal, elle ne touche pas son assiette.

Elle est passée au véganisme en 2009 après avoir lu Eating Animals de Jonathan Safran Foer. Plus tard, Natalie a produit un documentaire sur les systèmes d'élevage industriel aux États-Unis portant le même titre.

L'actrice veut garder au moins certains animaux hors de conditions difficiles et aider l'environnement. Elle milite également depuis longtemps pour les droits des femmes et a réalisé que les droits des animaux et les droits des femmes sont la même chose.

Elle n'a fait une pause dans le véganisme qu'une seule fois pendant sa grossesse en 2011, car cela lui a donné envie d'aliments de boulangerie contenant du beurre et des œufs.

Bien sûr, son alimentation saine à base de plantes est une partie importante de sa bonne santé. Elle complète son alimentation en recevant des injections de B12 une fois par mois, car c'est la seule vitamine qu'elle ne tire pas d'un régime végétalien. Maintenant, ses enfants et elle sont végétaliens et son mari est végétarien.

Daryl Hannah

Cette célèbre actrice américaine est surtout connue pour ses rôles dans les films Blade Runner, Roxanne, Splash, Wall Street, Kill Bill et Steel Magnolias. Elle est devenue végétalienne à l'âge de 11 ans après avoir rencontré un veau et a découvert qu'il serait du veau le lendemain matin.

Daryl a sa propre émission en ligne où elle réalise une vidéo sur l'environnement et le régime végétalien. Elle dit que devenir végétalien est un moyen facile pour quiconque de réduire l'impact sur l'environnement.

Alicia Silverstone

Alicia Silverstone n'est pas seulement une ardente défenseure d'un régime végétalien depuis de nombreuses années. En 2011, elle a publié un livre intitulé The Kind Diet où elle a expliqué pourquoi elle ne mange pas de produits d'origine animale. Alicia s'assure qu'il est facile de préparer des repas végétaliens et de nourrir son fils avec des aliments végétaliens sains.

Silverstone suit un régime végétalien pour des raisons de droits des animaux.

Dans le même temps, elle était également choquée de voir à quel point elle se sentait mieux dans l'ensemble. Une fois qu'elle est devenue végétalienne, elle a perdu son poids supplémentaire, ses ongles sont devenus plus forts et sa peau a commencé à briller, comme elle l'a dit. L'actrice est heureuse de pouvoir faire quelque chose de bien pour la terre, les animaux et pour sa santé en même temps.

Woody Harrelson

PETA's Sexiest Vegan 2012 s'est associé à PETA pour obtenir la libération de chimpanzés de recherche et a investi dans le développement d'aliments végétaliens. Woody est végétalien depuis l'âge de 24 ans lorsqu'il a associé son nez qui coule et son acné à l'intolérance au lactose.

Il a abandonné les produits laitiers et n'a jamais regardé en arrière.

Maintenant, la star de Hunger Games n'est pas seulement un végétalien, mais aussi un adepte du régime alimentaire cru, ce qui signifie que Harrelson ne mange pas non plus de sucre et de farine.

Ellen Page

Ellen Page est une actrice célèbre et une militante au franc-parler. Elle discute souvent du véganisme sur ses comptes de médias sociaux. En particulier, elle est connue pour discuter de l'élevage industriel. En 2014, PETA l'a même qualifiée de l'une des célébrités végétaliennes les plus sexy, grâce à son activité de plaidoyer.

Kate Mara

L'actrice était une amoureuse des animaux depuis toujours et une végétarienne de temps en temps jusqu'à ce que le livre de Kimberly Snyder "The Beauty Detox Solution" la conduise à une décision finale. Elle a renoncé à toute nourriture pour animaux et a cessé de porter du cuir.

L'actrice végétalienne Kate Mara vit avec son partenaire non végétalien, Jamie Bell. Malgré cela, Mara respecte son choix.

L'actrice est végétalienne, mais elle aime toujours les hamburgers végétaliens et sans gluten.

Peter Dinklage

Peter Dinklage est surtout connu pour son rôle de Tyrion Lannister dans "Game of Thrones" et de Bolivar Trask dans "X-Men: Days of Future Past". Il est végétarien depuis 15 ans et est passé au véganisme il y a quelque temps, et il est également ambassadeur de Cruelty Free International.

Il suit un régime végétalien pour des raisons éthiques. Pendant le tournage, il demande de remplacer la viande par du tofu qui a le même aspect.

Olivia Wilde

L'actrice américaine est surtout connue pour la série télévisée à succès "House" et les films "Cowboys and Aliens", "Tron: Legacy" et "Her". Olivia est végétarienne depuis l'âge de 12 ans et suit un régime à base de plantes depuis 4 ans.

Elle a été nommée la célébrité végétarienne la plus sexy de PETA en 2010.

Emilie Deschanel

La mère et actrice végétalienne de 42 ans Emily Deschanel, la star du drame policier "Bones", est devenue végétarienne après avoir regardé le documentaire "Diet for a New America". Environ 2 ans plus tard et à l'âge de 17 ans, elle est passée à un régime à base de plantes.

Son fils de 6 ans a également fait le choix de devenir végétalien. Aujourd'hui, Emily est un membre actif de Farm Sanctuary, le plus grand refuge pour les animaux de ferme sauvés. Elle a également aidé à collecter 1,2 million de dollars pour les droits des animaux, Mercy for Animals.

Garder une assiette colorée avec beaucoup de fruits et légumes facilite la vie végétalienne pour elle et sa famille.

Michelle Pfeiffer

Pour Michelle, sa voie végétalienne a commencé par un intérêt pour la prévention des maladies et la santé après l'interview de Bill Clinton avec le Dr Sanjay Gupta, The Last Heart Attack. Pfeiffer souligne que le véganisme n'est pas aussi difficile que cela puisse paraître et qu'il constitue un excellent investissement dans sa beauté.

Michelle n'a pas commencé le régime à base de plantes tout de suite, elle s'est donnée 8 semaines pour commencer, mais cela est ensuite devenu une partie de son mode de vie.

Tobey Maguire

Tobias Maguire est un producteur et acteur américain connu pour le rôle de Peter Parker dans la trilogie Spiderman. Tobey avait une aversion pour la viande dans son enfance, il imaginait quel genre de vie mène l'animal qu'il mange et des trucs comme ça. Il est donc végétarien depuis 1992 et en 2009, il est devenu végétalien

L'ancien Spider-Man a développé un penchant pour ses congénères terrestres. Tobey a également interdit tous les objets liés aux animaux de sa maison car l'odeur du cuir le rend malade. Pendant le tournage d'un film, il a envoyé une Mercedes Benz qu'il a proposé de lui ramener parce que les sièges étaient en cuir.

Brad Pitt

Le célèbre acteur et producteur hollywoodien Brad Pitt travaille sur de nombreuses questions environnementales depuis de nombreuses années. Il était devenu végétalien bien avant que les gens ne le sachent. Brad a éliminé tous les produits d'origine animale, y compris les produits laitiers. Il croit que le véganisme est un pas en avant vers l'environnement et la bonne voie vers une vie plus saine.

Son ex-femme Angelina a également essayé de passer à un régime végétalien pendant une courte période, mais n'a pas pu continuer.

Alec Baldwin

Le producteur, acteur et écologiste végétalien Alec Baldwin veut que les gens mangent des aliments végétaliens pour sauver la terre.

Il conseille un échange global vers un régime végétalien, en particulier pour ceux qui vivent dans l'ouest pour faire un peu pour l'environnement et sauver la planète. Plus de 75 pour cent des terres agricoles dans le monde sont utilisées pour la production de produits laitiers, de viande et d'œufs.

Quoi qu'il en soit, Alec est devenu végétalien après avoir été diagnostiqué comme prédiabétique en 2011. Il s'est tourné vers le véganisme et en janvier 2012, il avait perdu 30 livres !

Demi Moore

L'actrice de 56 ans, Demi Moore, remercie son régime végétalien anti-âge cru et ses séances d'entraînement de yoga pour sa forme corporelle parfaite. Elle ne mange que des fruits et légumes biologiques, des smoothies verts, des jus et des soupes sans les chauffer à plus de 118 ° F pour préserver les vitamines et les minéraux.

Elle a toujours parlé ouvertement du maintien de son corps parfait et être végétalien est la voie à suivre.

Renée Olstead

Renee Olstead est une chanteuse et actrice américaine de 30 ans. Elle est célèbre pour son rôle de Madison Cooperstein dans le drame La vie secrète de l'adolescent américain. Elle a été conférencière à la « PETA2 Experience ». Elle a décidé de devenir végétarienne à l'âge de 12 ans lorsqu'elle a réalisé que la viande était quelque chose avec un visage.

10 ans plus tard, elle a décidé de suivre un régime à base de plantes et en 2018, son petit ami Tommy est également devenu végétalien.


Alexis Adler, amie, amante et colocataire de l'artiste, expose l'intégralité de sa collection au Cranbrook Art Museum

Au cours de sa courte vie, l'artiste Jean-Michel Basquiat a marqué beaucoup de choses – des peintures murales à grande échelle sur le mur de son appartement aux réflexions et aux griffonnages sur du papier de cahier ordinaire, en passant par les sweat-shirts et les couvre-radiateurs.

Before he became known simply as Basquiat, the Brooklyn native transformed the mundane objects surrounding him in the sixth-floor walkup he shared with Alexis Adler in New York’s East Village — her coat, a wall, a door — with a style that would later fetch very steep prices. At the time, 1979, he was leaving his “SAMO” tag on walls throughout the city — but graffiti was just one more form of expression for a restless and very prolific teenager on his way to art-world superstardom.

Adler saved more than 100 photos, art objects and ephemera from their time together. Those products of Basquiat as a young man — he was 19 — are on view at the Cranbrook Art Museum through March 11. Called “Basquiat Before Basquiat: East 12th Street, 1979-1980,” the show features odds and ends from a notebook he kept, sweatshirts he painted and sold on the street, a jumpsuit, drawings, writings and photographs Adler took of him clowning around — that add a little more information about how Basquiat interacted with the world. The show also features paintings on loan from private collectors.

In 1988, at the age of 27, Basquiat died of a heroin overdose. At that point, he had become part of Andy Warhol’s circle and a darling of the downtown scene. His Neo-Expressionist paintings took off and he profited, but he would not live to see the day that one of his paintings (Untitled) fetched the highest price of any painting sold at auction by an American artist. A Japanese collector bought the portrait in May for $110.5 million at Sotheby’s.

A new interest in Basquiat is also evidenced by two documentaries that have just been released about his life — Rage to Riches by the BBC and Boom for Real by Adler’s friend, filmmaker Sara Driver.

Basquiat was 19 when he shared the flat with Adler, an embryologist who had moved to New York from Seattle to go to school at Barnard. They met at a club and eventually moved into a building that was half-empty. Their cozy apartment (400 square feet) burst with Basquiat’s creative output — he painted and wrote on the refrigerator, the walls, the TV — most of it preserved in one way or another through the years.

Adler, 61, has since married and divorced and raised her two children, Max and Zoe Katz, in the same 12th Street building.

After flooding from Hurricane Sandy seemed too close for comfort, Adler pulled Basquiat’s notebook and other drawings from a downtown bank where she had a safety-deposit box. In 2014, she started considering selling them. After a bit of research, Adler went with Christie’s, which cut out the wall where Basquiat had painted a mural and took a door that was also marked by his spiky brushwork.

A lawsuit by Basquiat’s estate halted the Christie’s auction after the mural and door sold — leaving the rest of the trove with Adler. That is what she is now sharing with the world. The Museum of Contemporary Art in Denver was the first stop, Cranbrook the second. Adler thinks the exhibit will head to St. Louis next.

“Basquiat’s time with Alexis was an important transitional moment,” says Nora Burnett Abrams, the show’s curator. “He was still exploring many creative outlets with equal passion, including playing music, performance, drawing and writing.”

Adler was happy to talk to the Jewish News about Basquiat and about how the exhibit came together:

JN: How did you meet Jean-Michel?

AA: We met at a party in the spring of 1979. I’d seen his wall tags and we were introduced. When I was leaving, there was a car at the curb and I opened a door, in jest. It wasn’t my car, and a guy came running out yelling, a mafia type. Jean came out of the club and came to my aid.

[The pair stayed with another friend, Adler says, but after a falling-out with that friend, Adler and Basquiat moved to 12th Street, which was a squat.]

JN: How did Christie’s come to see Jean’s work in the apartment, a wall mural and a door he painted?

AA: I did some basic research people came to me with different proposals. I went with Christie’s, which offered to do a sale for me. My deal with them allowed me to have the mural removed. It was expensive I needed their help. Conservators cut out a section of my wall.

There was always an interest [in Basquiat], but in the last few years, there’s been an avid interest about Jean and his life and his art. The art market has gotten very hot on him. I know he was recognized during his life now it seems to be different.

JN: How much did you get for the mural and the door?

AA: I took an early retirement. My son Max just graduated from college. My daughter Zoe will graduate in a month, so college tuition was out of the way.

JN: Was Jean your boyfriend?

AA: We were intimate, but I never considered him my boyfriend. He was younger than me. We had relationships with other people. It was a different time, a time before AIDS. [He later dated a then-unknown Madonna.]

JN: What did you have in common?

AA: We were part of the same scene. We loved each other as friends, as lovers. We were definitely different, but we liked the same music, the same art, politics — everything.

JN: Did you think at the time that he’d become a famous artist?

AA: He said he would. I was definitely the first one to believe him. Everyone else was like, ‘Sure Jean.’

JN: Why did you believe him?

AA: He was brilliant. I could tell. His spirit — everything about him. He was an amazing person, a very deep-thinking individual.

He burned bright. What you saw [in the exhibit] was in between the street and the canvas, a cross-section of what is left of his art during that time. It gives you a glimpse of his thought processes when he was totally free. He was using my science books and art history books, playing music all the time. It was a special time.

JN: The collection was first shown in Denver. How did that happen?

AA: By chance, this friend of mine, Sara Driver, was making a film [about Basquiat] that just debuted in the New York Film Festival called Boom for Real. She was excited about the collection and she recorded the wall coming down, the auction. Her sound person went back to Denver for Christmas break. A family member was on the board of the Museum of Contemporary Art, and through that connection, the Denver people came out and looked at the collection.

[Boom for Real was acquired by Magnolia Pictures and will get a theatrical release in 2018, according to Deadline Hollywood (deadline.com).]

JN: Do you belong to a synagogue?

AA: I have, but not right now. I go to services at different places. My kids were bar and bat mitzvah — the whole thing. I married a Jewish New Yorker.

JN: Did you go to Hebrew school?

AA: Yes, my dad was a refugee from Germany and my mom was from a farm in Manitoba. Her parents were Russian and Romanian. My grandfather wanted to be a farmer. He met my grandmother in Vancouver they got married. I was born and raised in Seattle.

JN: Did you have a bat mitzvah?

AA: Oui. Jean appreciated my Jewishness.

JN: How so?

AA: We were sort of setting up house together, and we were sharing what little we had, putting together a meager family. I remember doing Chanukah together.

JN: What do your kids think of your time with Basquiat?

AA: It’s exposed parts of my life that people generally don’t know about their parents.

Drugs were a part of the scene. I explained to my kids, the art scene of the Lower East Side was very small. There was a group of 500 people. Drugs were a part of life then. Jean had access to more money than any of us. He was able to procure a lot, and that’s not good.

JN: Did you hang out with other artists who made a name for themselves?

AA: Yes, I knew Keith [Haring] and others. I was part of the downtown scene. [Basquiat sold his first painting to Debbie Harry, the frontwoman of Blondie, for $200 in 1981.]

JN: How did Jean handle fame?

AA: It was harsh. He was the goose that laid the golden egg. The BBC film had a lot of interviews with his art dealers. Those people were bloodsuckers. They don’t appear to be, but they were. He was this young kid.

Jean was a loving person, beautiful, an amazing artist. I was one to recognize that early on and provide a house for him to coalesce his work and move on to the big time.


By Emily Burack

Featured photo by Steve Zak Photography/Getty Images/Amazon Prime

NEW YORK (JTA) — “The Marvelous Mrs. Maisel” didn’t add to its large collection of awards at the Golden Globes this year. But the third season of the celebrated series, now streaming on Amazon Prime, is keeping audiences hooked as it expands the world of Midge Maisel.

It also comes at a time of increasing awareness and discussion about how minorities — especially Jews, during this period of rising anti-Semitism across the U.S. — are portrayed on screen. As one of the most Jewish series currently on television, “Mrs. Maisel” is involved in a lot of these discussions.

“I think what ‘Mrs. Maisel’ does is to draw on the stereotypes while constantly undermining them [by] showing you the complexity of her character,” a professor said to the Los Angeles Times recently.

Amy Sherman-Palladino and Dan Palladino, the married couple behind the show — Sherman-Palladino the creator (who alone has won four Emmys for the series) and her husband, a co-producer and co-writer — spoke on the topic with the Jewish Telegraphic Agency recently, in what was likely their most Jewish interview to date.

JTA: How do you go about making sure the Jewish community feels represented authentically on “Maisel”?

Sherman-Palladino: I’ve always viewed comedy, especially at this time, as a Jewish creation — like the rhythm, the cadence. As a kid, I had the “2,000-year-old man” and Mel Brooks and Carl Reiner on a loop. That’s my rhythms and my father’s rhythms. And so, it didn’t even occur to me to make [Midge] anything other than a Jewish girl from the Upper West Side. It didn’t even occur to me to make her anything other than that.
[The Maisels and the Weissmans] are two Jewish success stories in New York, at a time when the world was wide open for them… We just leaned right into it.

JTA: It’s such a fundamentally New York Jewish story, but in season three, her world really expands.

Sherman-Palladino: We always have a foot in New York. We will never be a show that will be gone from New York. It’s a New York show, first and foremost. Wherever she goes and travels, her home is New York. It’s just something that now, hopefully, is ingrained in the show you can’t separate [New York] from what the show is.

JTA: When you started, when you pitched the show, did you know it was going to end up where it is now? Did you have a plan that she’s going to go on tour, and all that?

Sherman-Palladino: We had the touchstones for the first three seasons.

Dan Palladino: She’s following a certain path. While she’s had a setback or two of different sizes, she still is going forward — even when she goes backwards. She’s going to brush herself off and figure out a way to move forward again. So it’s a little bit two steps forward, a step back —

Sherman-Palladino: Like any career in show business.

Palladino: We try not to set things in stone too much because we have to be open to how the actors are working together and what the dynamics are. When we first started, I don’t know if we really knew how much we were going to spend with Susie and Midge, just the two of them. But, from the very beginning, these two actresses [Alex Borstein and Rachel Brosnahan] — with their very different backgrounds and acting styles — came together and just really gelled together. So, you pick up that we should write more scenes for them.

JTA: Some of the discussion around the show now centers on the depiction of Jewish stereotypes. How do you deal with that issue in our hyper-aware culture?

Palladino: We knew that if we show a Jewish family at temple — if we show them and talk about Yom Kippur and all those kinds of things — there are going to be people who are going to nitpick at specifics that maybe we didn’t get exactly right. But we do it all lovingly. A lot of television shows will say “here’s a Jewish family” and you’ll never see them doing anything specifically Jewish.

Sherman-Palladino: They talk about Hanukkah once in a while.

Palladino: Yeah, every once in a while, there will be a mention of Hanukkah, or a Yiddish word spoken. And other than that, they’re Episcopalian! So we’re trying to lean heavily into Jewish practices. We just want to show it, celebrate it, and sometimes laugh about it.
I’m not Jewish, but I married a Jewish woman and I’ve been working with — and have been friends with — Jews all my adult life. I have learned to love the laughter and the joy surrounding the traditions. We don’t hang on the internet a lot because it’s —

Sherman-Palladino: No, we are not on any social media, because we will die.

Palladino: But a lot of the feedback that we’ve gotten, has been “Thank you. Thank you for leaning into it and showing Jews being Jewish, as opposed to just name checking them as Jewish.”

Sherman-Palladino: And there are many different kinds of Jews! To say, “oh, Jewish stereotypes,” well, what are you talking about? Because we have an educated Jew, we have a woman who was happy to be a mother, we have another woman striking out as a stand up comic, and, you know, Susie Myerson’s a Jew! We’ve got a broad range of Jews in there.
Like I said, a lot of this is based on my family, or people that I know. I think that anytime you lean into anything, somebody is going to say, “Oh, you’re leaning into the Jewish stereotype.” Or if [we showed] a Chinese family, it’d be like, “Oh, you’re leaning into the Chinese stereotype.” I don’t think you can avoid that — except for doing what a lot of shows did for many years, which is like, “We’re Jewish, but we won’t talk about it, or you won’t see anything about it,” just one girl will have dark curly hair.

Again, it’s a comedy. Jews own this cadence. They made it… Listen to Lenny Bruce, what he talks about. In between all this other stuff, he talks about his mother he has a whole bit about his mother and he had a tattoo and she says “you can’t be buried in a Jewish cemetery.” And you could say, well, that’s all stereotypical Jews, but no, that’s Jews. Those are Jewish mothers. That’s how they are. You can’t please everybody. You just can’t. We try to please most of the people, if possible.

[The Jews have] such an amazing story. It’s the story of people who have been ostracized and kicked out and chased from country to country to country and have lived through one of the most horrific, devastating tragedies of all time, and yet, they’re the ones with the jokes. They are the ones who come through with the humor. We should just own that because it’s survival. Comedy and humor and jokes are survival. And if anything, the Jews know how to survive.

JTA: How do you decide what Jewish places and moments to include in the show?

Sherman-Palladino: We don’t set out going, “Okay, this year, we’re going to show a bar mitzvah.” But you know, they’ve got children, things come along with that, and you have to follow the traditions and family. It’s all based on life. The reason we [went] to the Catskills is because bringing back parts of vanishing New York is part of our fun. It felt like a cultural moment in time that’s gone. That’s what we wanted to bring back.

That’s why the garment district was so important to show because it was a thriving, bustling [part of Jewish life]. And it was a way for someone like Moishe, who probably didn’t have a lot of education, [and] was just a tough, self-made guy, to build a whole company for himself. It was a place where that was possible.

While Midge’s story is fictional, it’s set in a very real world. And of course, Lenny Bruce is a very real person —

Palladino: He’s based on Lenny Bruce!

JTA: Why did you decide to include Lenny as the reality anchor?

Palladino: Talk to any comic today, and everyone will acknowledge that he’s the godfather of today’s comedy. He died for other people’s sins. Not that he didn’t sin but he was —
Sherman-Palladino: Not that he didn’t have a little hand in it.

Palladino: He was a guy trying to point the way to a new way to communicate with an audience. He wasn’t a guy just desperately trying to shock people. He was trying to start a conversation and trying to deal with topics that were, at the time very, very taboo. There’s some of them that are still a little taboo. But he certainly changed the way that a lot of the comedians that everybody loves today are able to speak. And, quite frankly, the language we use on the show may have been generated from Lenny Bruce trying to open doors. If he overstepped the bounds, then that’s what a maverick does: they overstep the bounds and then they often pay the price.

He wasn’t intended to be a big part of the show. He was maybe just going to be in the pilot, if the character didn’t work. But Luke Kirby came in — he’s tall, he’s handsome, all you girls love him. We guys like him too, he’s a cool guy.

I feel like his death is in the back of my mind as I watch, but I don’t know if that’s intentional or not.

Sherman-Palladino: It always will be. I mean, the minute you put Lenny Bruce, you can’t [not think of his death]. And I don’t think that’s a bad thing. Especially not for her, who’s trying to navigate which way is right.

This conversation has been edited and condensed for length and clarity.


Voir la vidéo: Shocking Effects Of A Whole Food Plant Based Vegan Diet


Commentaires:

  1. Sasson

    Vous avez un choix difficile

  2. Orville

    Clairement, merci pour l'information.

  3. Launder

    Tout se passe comme un travail d'horlogerie.

  4. Kazilabar

    L'auteur a noté tout très bien

  5. Jem

    Tellement cool d'aller sur un bon blog et de lire pour de vrai



Écrire un message